Des milliers d’aînés laissés-pour-compte à Québec

Véronique

Véronique Demers
Publié le 21 janvier 2013
Des milliers d’aînés laissés-pour-compte à Québec

Le président de la Fondation Cap Diamant, Marcel Giguère (à droite), accompagné de Jacques Du Sault, administrateur de la fondation. (Photo Véronique Demers)

 Le ténor Marc Hervieux sera la vedette invitée du concert-bénéfice de la Fondation Cap Diamant, le 30 janvier, au Capitole de Québec. (Photo gracieuseté)

La Fondation Cap Diamant veut renverser la tendance

Bien qu’elle existe depuis sept ans, la Fondation Cap Diamant a commencé il y a deux ans seulement à soutenir des aînés démunis de Québec. Elle voulait obtenir les fonds nécessaires pour desservir une masse critique de bénéficiaires, en leur offrant notamment des ressources pour la préparation des repas, le ménage et un transport pour une visite médicale.

Pour couvrir ces services-là, la Fondation s’est associée à trois coopératives de services à domicile et deux organisations: la coopérative Cap-Diamant, la coopérative Orléans, la coopérative de Québec, ainsi que l’Amicale basse-ville et les Services à la communauté. «On approche des 11 000 heures de services», évalue Marcel Giguère, président de la Fondation Cap Diamant.

Près de 5 M$ d’économies

Ainsi, la fondation soutient 110 personnes âgées défavorisées, à raison de 62 heures chacune par année, ce qui représente 5 M$ d’économies pour le gouvernement provincial. Les économies seraient d’autant plus substantielles si la fondation aidait financièrement les milliers d’aînés démunis que le ministère de la Santé a identifiés dans la région de Québec.

«Il y a 4 262 personnes qui ne reçoivent aucun service parce qu’elles sont trop démunies. Elles ne peuvent même pas combler l’écart de 8$ pour atteindre le tarif de 20$/heure [le gouvernement finance à hauteur de 12$ pour un préposé aux bénéficiaires]. Ça fait beaucoup de gens laissés-pour-compte», fait remarquer le président de la Fondation Cap Diamant.

«Plus de 4200 aînés ne reçoivent aucun service, tellement ils sont démunis»

Marcel Giguère, président de la Fondation Cap Diamant

Concert-bénéfice avec Marc Hervieux

Afin de poursuivre sa mission et élargir son champ d’action, la Fondation Cap Diamant tiendra pour la première fois un concert-bénéfice, le 30 janvier au Capitole de Québec. Le ténor Marc Hervieux sera l’artiste invité. «C’est la première fois qu’on se lance dans une aventure semblable», souligne M. Giguère, visiblement fébrile.

La Fondation espère amasser 70 000$ lors du concert-bénéfice, ce qui couvrirait une bonne partie des fonds annuels nécessaires – environ 100 000$ – pour s’occuper de la centaine d’aînés qu’elle a pris sous son aile. Rappelons que l’organisme vise à prêter main-forte aux personnes âgées demeurant encore dans leur domicile afin qu’elles y restent le plus longtemps possible.

Comments are closed